Nous sommes en 1534. Le roi de France est acculé de toutes parts. Son ultime espoir : Florimont de la Courneuve, le meilleur de ses agents.

Enfin de ceux qui lui restent… Enfin, le seul qui lui reste.
Objectif : Constantinople.
Ses adversaires : des mercenaires plus terrifiants que des compagnies d’assurances, des traîtres espagnols et une jeune femme. Florimont évitera-t-il tous les dangers ? Réussira-t-il sa mission ?

Une galerie de 30 personnages servis par cinq comédiens. Un rythme effréné, un texte à l’humour décapant, une mise en scène décalée ; bref, des ingrédients qui, réunis, nous offrent une comédie dingue, anachronique et historiquement certifiée incorrecte !