Vous assistez à la répétition d’un spectacle qui décortique les absurdités du quotidien. Serveur vocal exaspérant, visite d’un 3 m² à 8500 € par mois (mais charges comprises), stagiaire surexploité, promesses électorales improbables, tout y passe.
Et, en plus, le metteur en scène et le comédien, aussi absurdes que les situations qu’ils interprètent, ne sont pas d’accord sur la manière de jouer.
Tout cela donne une autodérision grinçante à la Monty Python, sucrée à la Devos et épicée à la Desproges qui déclenche des éclats de rire.